• Nous restons dans le domaine des fées bretonnes !

    Hier, je vous parlais des fées en Haute-Bretagne.

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    L'un de vos commentaires m'a interpelé :

    JosephGuégan  "Dans mes souvenirs d'enfance je ne rappelle pas de contes bretons avec la présence de fées."

    Erreur Jo,

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    les fées existent bien dans notre belle Bretagne et je vais vous raconter l'histoire de la Fée de Loc'h.

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    " L’histoire qui débute à Lannilis

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    est celle de Houarn Pogamm et de Bellah Postik, deux jeunes amoureux promis depuis longue date.

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    Malheureusement, la mort de leurs parents les avaient plongés dans le dénuement, et chacun, tout en travaillant dur, n’arrivait pas à mettre suffisamment d’argent de côté pour acheter une petite vache et un cochon maigre et pouvoir ainsi se marier.

    Las d'attendre, Houarn décida de prendre la route en quête d'une meilleure fortune. Avant de prendre la route, il confia à Bellah très inquiète de le voir ainsi s'en aller,  deux de ses trois reliques qu'il tenait pour seul héritage.

    • La première qu'il garda pour lui, la clochette de Saint Kolédok,

      Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

      avait pour objet d'avertir proches et amis que vous couriez un grand danger.
    • La deuxième relique, le bâton de Saint Vouga.

      Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

      Elle le garda pour elle, car il possédait le pouvoir de vous transporter où vous vouliez.
    • La troisième relique, qu'elle garda également, le couteau de Saint Corentin,

      Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

      annulant les maléfices dès qu'il entrait en contact avec les victimes ensorcelées.

    Arrivant dans le Sud-Finistère, Houarn entendit parler de la Groac'h  - ou la fée -

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    de l'étang du Loc'h qui se trouvait sur la plus grande des îles des Glénans.

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    La Groac'h -ou la fée- était, disait-on, d'une richesse incommensurable.

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    Nombreux étaient les jeunes gens qui avaient tenté de s'emparer de son trésor mais personne n'en était jamais revenu.

    Imprudent jeune homme !

    N'écoutant guère les conseils de prudence des gens de la région, Houarn s'embarqua pour l'île du Loch,

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    bien décidé à tenter sa chance.

    Un petit bateau semblait l'attendre sur l'étang. Mais dès qu'il eut mis les deux pieds dedans, ce dernier plongea au plus profond de l'eau.

    Houarn se retrouva ainsi à l'entrée d'un merveilleux palais de coquillages,

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    où l'on accédait par un bel escalier de cristal.

    Nous restons dans le domaine des fées bretonnes !

    La fée l'ensorcela aussitôt par sa beauté et ses vins savoureux. Elle lui offrit de partager ses richesses s'il acceptait de la prendre pour épouse.

    Houarn, sous le charme, accepta et la fée le métamorphosa en grenouille.

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    • Bellah entendit aussitôt tinter la fameuse clochette de Saint Kadélok. Son bâton magique de Saint Vouga qui la conduisit alors auprès du véritable époux de la Groac'h - la fée -, lui aussi condamné à un triste sort, qui lui confia le secret pour délivrer Houarn et tous les autres.
    • Déguisée en séduisant jeune homme, elle se rendit donc sur l'île et déjouant le piège de la Groac'h - la fée -, libéra les malheureux captifs après leur avoir rendu forme humaine.

    Houarn et Bellah purent ensuite faire leur choix parmi le trésor et rentrèrent dans leur pays de Lannilis, fortune faite,

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    et prêts à se marier.

    Nous restons dans le domaines des fées bretonnes !

    (D'après un texte d'Emile Souvestre)

     

     

    « Blagounettes du samedi ... !!!Blagounettes du dimanche ... !!! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    23
    Lundi 15 Septembre 2014 à 12:16

    C'est vrai que la Bretagne est le pays de tous les possibles...

    J'adore !

    Bisous et douce journée Zaza.

    Me voici de retour.

    22
    Lundi 15 Septembre 2014 à 11:52

    Un petit bonjour du Nord. Merci pour votre message sur le blog. Une belle histoire. J'espère que nous aurons l'occasion de voir quelques fées bretonnes lors de notre passage dans votre région d'ici quelques années pour notre tour de France à 4 pattes, même si malheureusement la Bretagne ne sera que partiellement traversée puisque je n'ai prévu que de rejoindre St Malo à St Nazaire pour rejoindre ensuite la Vélodyssée vers Nantes. mais cela fera quand même une belle longueur à pied chez vous et l'occasion de visiter une région que nous ne connaissons pas encore. J'espère que les Bretons adorent les chiens et nous accueilleront bien.

    A bientôt.

    Jean-Pierre et ses 3 gentils Loups.

     

    21
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 10:30

    un joli conte

    20
    Samedi 6 Septembre 2014 à 20:13

    un joli conte , comme on l'aient aiment ..   

    bon dimanche Zaza sarcastic

    19
    Samedi 6 Septembre 2014 à 16:54

    Bisous Zaza, bon week-end et salut à tout ton petit monde réel et irréel de ta région...

    Ah les contes de fées, ça me rappelle les jeux d'enfants quand on allait chez une copine tout une bande de gosse et qu'on allait fouiller dans une vieille malle pleine d'habits d'une autre époque, on se déguisait  en prince, en princesse, en sorcière, en fée ou en démon... On vivait vraiment avec notre innocence un vrai conte de fée... Mais ça c'était avant, maintenant je ne croise plus tellement de fée...

    Ben tiens, je te mets un lien pour un petit conte de fée de la région d'Evolène (un petit village des Alpes valaisannes)...

       http://www.cafignons.net/contes-suisses/fee-evolene.html

            

    18
    Samedi 6 Septembre 2014 à 16:06
    JosephGuégan

    Je suis content car j'ai gagné un joli conte comme je les aime.

    17
    Samedi 6 Septembre 2014 à 16:03

    Ouf ! l'histoire finit bien.. vive les reliques qui ont permis une jolie issue à ce conte. Bisous Zaza

    16
    Samedi 6 Septembre 2014 à 15:00

    Merci la fée, une histoire d'amour qui a failli mal finir...bon après midi...bisous..

    15
    Samedi 6 Septembre 2014 à 14:56

     j aime  bien tes contes

     chez nous tout ce  qui touche  au petit peuple

     aux  korrigans  , aux  sirénes , aux  lutins , nous y croyons  depuis   l enfance

     bercés  par le patrimoine   de nos ancêtres

     bises  Zaza 

     kénavo

     bon samedi  

     temps  voilé mais il fait chaud   comme hier

     

    14
    Samedi 6 Septembre 2014 à 14:23

    Bonjour Zaza,

    Te lire est toujours un imense plaisir. Un conte fort sympathique que tu as su particulierement bien illustrer.
    Bises bien amicales.

    Henri.

    13
    Samedi 6 Septembre 2014 à 14:23

    ..une fort belle histoire qui se termine bien!

    Merci et bon w-end,

    Gros bisous de Mireille du Sablon

    ...tu as quand même "petit-déjeuner" depuis?sarcastic

    12
    Samedi 6 Septembre 2014 à 12:11
    Josette

    et bien la prochaine fois que nous irons en vacances je pourrais la raconter dans notre résidence du Loch en face des Glénan !

    bizzzzzzzzzzzzz Zaza

     

    11
    alexomy
    Samedi 6 Septembre 2014 à 11:08

    C'est une beau conte.

    Bonne journée.

    ROMY

    10
    Samedi 6 Septembre 2014 à 10:43

    Joli conte Zaza qui nous renvoi en enfance

    Bisous

    9
    Samedi 6 Septembre 2014 à 10:20
    loulou le filou

    CondamnéS

    8
    Samedi 6 Septembre 2014 à 10:19
    loulou le filou

    Bref ! ils ont été condamné au mariage...Les malheureux !

    7
    Samedi 6 Septembre 2014 à 10:10
    la griffe du loup

    la bretagne est très riche en légendes et les fée j'y crois mais elles ne sont jamais jusqu'à maintenant penchées sur mon berceau ,sniff alors si t'en connu une signale que j'existe , bisous 

    6
    Samedi 6 Septembre 2014 à 10:04

    coucou

    pourtant vous avez du beau temps

    belles images pour fantasy-world-creatio

    bonne journée

    bisoussssssssss

    5
    dany ceret
    Samedi 6 Septembre 2014 à 08:26

    P rendre le temps d’aimer, sans compter
    R ire, c’est la musique de l’âme, la gaieté
    E t pleurer, signe d’un grand coeur en or
    N ourrir son savoir, par le temps de lire
    D
    'écouter aussi, la force de l’intelligence
    R êver, souffle de bonheur et de candeur
    E t de penser, très belle clef de la réussite

    L e temps de jouer, fraîcheur de l’enfance
    E t vivre, qui passe vite, même trop vite

    T out cela est le secret d’une jeunesse
    E ternelle, et qui s’enfuit à tire d’ailes
    M ais qui ne reviendra jamais, jamais
    P our vraiment en profiter, il faut oser
    S urtout que le temps nous est compté

    Merci pour ces contes  , justement  rêver comme en enfance   bisous ma douce

    4
    Samedi 6 Septembre 2014 à 08:05

    merci de nous narrer ce joli conte, Zaza

    belle journée;

    bisous

    3
    Samedi 6 Septembre 2014 à 07:31

    J'aime bien quand l'histoire se termine bien comme celle ci !

    Bon samedi gros bisous Rozy

    2
    Samedi 6 Septembre 2014 à 07:12

    une belle histoire, mais qu'a-t-elle vu dans l'eau, était-ce elle la plus belle.....happy....passe une bien agréable journée

    1
    Samedi 6 Septembre 2014 à 07:08

    OUF ! merci Zaza çà se termine bien ! bravo ! bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :