• Marion du Faouët (fin)

     

    Marion du Faouët (fin)


     

    carole richert

     

    C'est le commencement de la fin.


    Transférée à Quimper, la Finefont réintègre le cachot de la rue Obscure.

     

    Prison de QUIMPER

    img_1204882707759.jpg

     

    Une sorte de caveau aménagé dans le sous-sol d'une prison construite à l'angle de la rue Verdelet.


    17 mai 1755. Marion n'a plus que quelques heures à vivre.

     

    Interrogée et soulise à la question par le sénéchal de Silguy dans la Chambre criminelle située au premier étage de la prison, elle nie tous les faits qui lui sont reprochés.Une bonne vingtaine au total, sans compter ceux dont le magistrat n'a pas connaissance.

     

    Dès lors, la sentence est inévitable.


    Marie Tromel est condamnée à être pendue et étranglée jusqu'à ce que mort s'ensuive.

    index5.jpg

    On la fait monter dans une charrette pour la conduire aux lieux du supplice, place Saint Corentin à Quimper.

     

    charrette.gif

     

    Il est six heures du soir.


    La foule se presse pour la voir. Elle est en chemise et porte trois cordes autour du cou.

     

    Aucun signe de compassion sur tous ces regards qui la dévisagent.


    Puis, la potence se dresse devant elle. Le bourreau est là qui attend, un nommé Jacques Gloaêr.

    250px-Meiji0006_dajokanfukoku0065_1.png

    Marion descend de la charrette. Une cloche tinte au couvent voisin.

     

    Un frère Cordelier se précipite, crucifix à la main, pour l'exhorter à la prière. Elle ne l'entend pas.

     

    A-t-elle au moins quelque chose à dire ?


    Oui !

     

    Elle se repent publiquement.


    Tout est consommé ! Ne reste plus qu'un corps pantelant qui se balance entre ciel et terre.

    images6.jpg

     

    Celui de Marion du Faouët. Elle venait d'avoir trente huit ans.

     


     

    Le sort de ses complices

    Deux membres de sa bande, exécutés à Vannes en mai 1748, furent pendus et laissés pourrir à un carrefour de l'ancienne route royale qui reliait Quimperlé à Gourin, à quelques centaines de mètres au nord du village de Saint-Urlo, en Lanvénegen.


    La plupart des autres membres de sa bande continuèrent leurs larcins pendant plusieurs années avant d'être finalement arrêtés à leur tour.

     

    Le plus connu Guillaume Hémery en 1763 et les autres, dont plusieurs membres de sa famille (Joseph Tromel, Guilaume Tromel, ..) les années suivantes et emprisonnés à Château-Neuf-du-Faou.


    Guillaume Hémery y fut jugé par la sénéchaussée locale, torturé (soumis à la question ordinaire et extraordinaire) et exécuté le 7 décembre 1763 en subissant le supplice de la roue devant l'église de Châteauneuf-du-Faou.


    D'autres membres furent jugés à Rennes en 1765 et exécutés dans cette même ville, d'autres condamnés aux galères à vie ou pour une longue période.

     

    -Pisanello__detail_-1e73f.jpg

    « Revenue de mon fief mardi soir … !!!Et si l'agriculture française faisait marche arrière...!!! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    25
    Monica et la mer
    Dimanche 11 Mars 2012 à 20:50
    Monica  et la mer

    triste  fin pour la MARION  en ce temps là on ne rigolait pas  , pas  de perpéte il fallait faire  haute  justice ..

    24
    Samedi 30 Avril 2011 à 10:12

    rhooo, j'aime pas cette fin! gros bisous ma Zaza. cathy

    23
    Samedi 30 Avril 2011 à 07:44
    pasteline

    tu as su mettre en valeur la vie de cette femme "hors du commun"

    bele journée à toi, bises

    22
    Vendredi 29 Avril 2011 à 23:14
    catcent

    Elle devait s'y attendre, un très beau récit.

    Bisous ZAZA Bye

    21
    Vendredi 29 Avril 2011 à 21:32

    Tu n'es pas très gaie aujourd'hui !!! St.

    20
    Vendredi 29 Avril 2011 à 20:53

    On l'a soumise à la question en plus.... horrreur....

    Triste fin pour cette femme encore très jeun.

    Bisous ZAZA et bon week-end.

    19
    geo
    Vendredi 29 Avril 2011 à 19:45
    geo

    bonsoir ZAZA

    bande de bourreau...je savais bien que la bretagne était un pays de sauvage

    pendre une nana avec trois cordes c'est pas sympa..

    ensuite l'étrangler!!!! sauvages....va!!!

    et puis quelle confiance dans la qualité des cordes...trois

    des fois qu'il y en aie deux

    qui cassent (made in china peut être?)..

    bon j'ai pleuré...tu m'envoies des cleaneex...

    amicalement

    18
    Vendredi 29 Avril 2011 à 19:12
    nettoue

    les morts par pendaison sont très impressionnante, surtout exposées ainsi aux regards

    Bisesss ma Zaza

    17
    Vendredi 29 Avril 2011 à 19:04
    christian lemenuisia

    Hé bien ton article sert le coup , heureusement que j'ai mis de capricorne pour faire tomber la potence 

    A bientôt

    16
    Vendredi 29 Avril 2011 à 18:13
    Marine D

    Triste destinée Zaza, aujourd'hui c'était plus guilleret chez les Englishes, et des gâteries pour les nantis, et quand tu penses que certains personnes sont restées 3 jours pour voir passer l'épousée !!!

    15
    Vendredi 29 Avril 2011 à 17:39
    Ramu

    Une fin tragique!Bisous,Zaza et bon week end.

    14
    Vendredi 29 Avril 2011 à 17:01
    talant en mode ralen

    Brrrrrrrrrrr pas gai !!

    Image du Blog petitemimine.centerblog.net

    13
    Vendredi 29 Avril 2011 à 16:53
    tilk

    merci pour cette belle histoire

    besos

    tilk

    12
    Vendredi 29 Avril 2011 à 16:44

    je passe te souhaiter une belle fin de journée, ici temps gris, qu'il faut que j'éclaire, je ne vois plus rien....

    11
    Vendredi 29 Avril 2011 à 16:29
    LE CHEMIN DU BONHEUR

    Je ne me souvenais pas que l'on pratiquait encore la question si tard ! Vive la révolution quand même, la guillotine c'était moins pire !

    Bisous et bon séjour dans ton fief ma chère Zaza

    10
    Vendredi 29 Avril 2011 à 14:43
    justine

    Ainsi donc on la pendit... et ses compères aussi !!

    Dur dur de terminer sa vie de cette façon...

    Une vraie fille la Marion...
    A bientôt Zaza pour d'autres histoires

    Que tu nous contes si bien et

    dont tu as le secret....
    Bisous. Justine

     

    9
    Vendredi 29 Avril 2011 à 14:29
    sonya

    c'est une mort assez cruelle ma Zaza

    merci pour ce partage

     

    je te souhaite une merveilleuse journée

    chez nous c'est toujours la pluie

    bisous 

     

     

     

    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

     

    8
    Vendredi 29 Avril 2011 à 13:51
    les cafards

    franchement Zaza, avec tout ce boulot, y a un bouquin à faire, même à compte d'auteur ! On te tire notre chapeau ! ou notre casquette de rappeur ... zy va la Zaza !

    7
    Vendredi 29 Avril 2011 à 12:59
    Laure

    Coucou,

    De retour, merci pour tes visites en mon absence.

    Bonne  journée et à plus tard

    (copié collé pour tous en attendant ma reprise à fond )

    6
    Vendredi 29 Avril 2011 à 12:13
    Déficience Mentale

    Triste fin....

    5
    Vendredi 29 Avril 2011 à 10:39
    Mounette

    Ainsi finit tristement cette vie trépidente où la peur de l'avenir la fit lâchée par ses protecteur !!! et n'épargna pas ses compagnon !!!

    Hier j'avais à peine ouvert le rideau de la fenêtre que l'article s'envola vers des amies attentives !!!

    Bisous

    Mounette

    4
    Vendredi 29 Avril 2011 à 08:29
    SAILLY     DANY

    Dire qu'avant  on regardai cela en place publique !!!!  et certain sont ulcérés  mais maintenant on voit pire à la télé  aux infos et tout le monde trouve cela normal !!!!! 

    J'espère que tu vas mieux ma douce  , le soleil ici est la mais pas trés chaud   bises affectueuses

    3
    Vendredi 29 Avril 2011 à 08:23
    canelle56

    Une belle dame...que cette Marion on en parle dans les ecoles du Faouet et on maintient l'hommage qui lui revient

    bises Zaza

    2
    Vendredi 29 Avril 2011 à 08:04
    p'tite fée nougat

    une fin birne tragique et triste

    1
    Vendredi 29 Avril 2011 à 07:18

    dure cette façon de mourir...et ceux qui venaient voir étaient bien plus cruels....triste fin pour cette jolie fille....passe un doux vendredi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :