• Le passeur de Saint Lunaire ... !!! 1/2

    Le passeur de Saint Lunaire

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    D'après Anatole Le Braz...

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Antole n'est pas d'ici, plus exactement de Duault ( en breton: du (noir) et aod (côte). Il n'a pas exercé dans la région de ses ancêtres, mais est resté dans le Trégor où il est né et vécu jusqu'à vingt cinq ans.

    " C'est une région où avant que n'existent voies express et routes nationales, il n'y avait pas beaucoup de chemins droits. Parce que sur une route droite, la misère, cette chienne jaune, peut te voir de loin et décider de te sauter sur le dos. A cette époque là, la R. N. 12 n'était pas à 4 voies.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Une région où tu es mieux de ne pas labourer certains champs, si tu ne veux pas qu'une trollée de Korrigans ne te prennent pour victime, mécontents d'avoir été dérangés.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    C'est une région où il ne pleut pas beaucoup, mais où, chez moi et dans beaucoup d'autres places, existe le même dicton :

    "Regarde la côte en face, de l'autre côté de la baie. Si tu vois la côte, c'est qu'il va pleuvoir. Si tu ne la vois pas, c'est qu'il pleut..."

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    C'est une région où, si la nuit tu te retrouves dans un chemin creux, et que tu entends une charrette grinçant terriblement qui approche, tu es mieux de courir te cacher derrière la haie, et de ne pas regarder. Car à ceux qui voient passer la charrette de l'Ankou,

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    il ne reste que bien peu de temps de vie pour le raconter.

    C'est une région étrange, et qui l'était encore il y a peu de temps.
    C'est une région étrange, et qui l'est encore.
    C'est la Bretagne.

    C'est en Bretagne, sur la côte Nord, près de l'estuaire de la Rance, où Saint Malo et Dinard s'observent et se surveillent, que j'ai vécu cette histoire.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Un soir de pluie et de déprime, j'étais seul dans un bar de Saint Lunaire,

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    près de Dinard.

    Ma blonde venait de larguer ses amarres. Et moi par la même occasion. Et il pleuvait...! Autant vous dire que l'humeur était aussi sombre que le ciel.

    Pour ne rien arranger, j'étais dans une petite ville de bord de mer, hors-saison. Et je peux vous dire que (quand il y pleut), même la célèbre Vallée de la mort en Californie est plus vivant.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Autant dire qu'il n'y avait rien à faire, ou peu s'en faut. Le choix existentiel, c'était "dans lequel des deux bars ouverts vais-je passer la soirée ? "... 

    J'ai entrepris de faire connaissance avec toute une famille de bière,

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    les sœurs défilant poliment les unes à la suite des autres. Au bout d'une heure, presque deux, je me suis rendu compte que dans ce coin du bar, je n'étais pas seul.

    De l'autre côté de la petite salle, un vieil homme était attablé.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Et comme moi il faisait du social. Il a levé la tête, au moment où je le découvrais, puis son verre. D'un geste circulaire, il m'a invité à porter un toast... Ou à le rejoindre. J'ai réfléchi deux secondes, et puis j'ai pris mon verre, l'ai levé, et me suis levé à l'unisson. Je suis allé le rejoindre. 

    On a parlé, de choses et d'autres, avec une profondeur au moins égale à celle de nos gosiers. Au bout d'une heure, nous étions intimes. Au bout de deux heures, comme amis d'enfance. Il m'a expliqué pourquoi il était là.

    Ce soir entre tous les soirs, était l'anniversaire de la mort de son père.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Et c'était aussi celui de la mort de son grand-père. C'était enfin la date anniversaire d'un événement encore plus vieux qui, survenu presque cent ans plus tôt, était la cause de ces deux morts. Devant mon air passablement surpris, il m'a raconté son histoire.

    - " Il y a pas loin de cent ans, ma famille habitait déjà dans la commune. Mon grand-père était passeur,

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    comme son père l'avait été, et son grand-père avant lui. Il était passeur sur la Rance. Toi tu n'as pas connu ce temps, ou le pont barrage n'existait pas.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Avant que les hommes ne domptent la marée pour la forcer à travailler, comme une esclave ou une bête de somme, à produire de l'électricité.

    En ce temps là, il fallait, pour aller de Dinard à Saint-Malo, faire un détour de 5 lieues, ou utiliser les services du passeur, de mon grand-père et de mon père !

    Vous vous doutez bien que le passeur, même si c'était son métier, n'allait pas passer sa vie, de jour et de nuit, qu'il pleuve ou qu'il vente, sur le bord de la rivière, à attendre qu'un voyageur arrive et veuille passer.

    Non, mon grand-père, dont la demeure était située juste au sommet de la colline

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    qui surplombe la Rance à cet endroit, attendait la cloche.

    Les cloches en fait.. Sur chaque rive, une grosse cloche était installée tout près du bord de la rivière.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Et quand le marchand, l'agriculteur ou le marin voulaient traverser, c'est de cette cloche qu'ils sonnaient le passeur.

    Mon grand-père ne mettait que quelques minutes à descendre les passer. Et tout au long de l'année, il mettait un point d'honneur à répondre au plus vite à l'appel, quel que soit le jour, quelle que soit l'heure.

    Un jour ! Un jour d'automne où il pleuvait depuis le matin comme vache qui pisse, où le vent sculptait en sifflant les pins en crête d'iroquois.

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    Un jour passé à regarder le ciel repeindre la campagne et la mer à grands traits de pluie rageurs. Un jour à ne pas mettre un chrétien dehors. Un jour à ne pas travailler. Un trois novembre. Ma grand-mère venait d'appeler mon grand-père et son fils, mon père, âgé de sept ans, pour le souper. Ils s'attablaient tous les trois, quand la cloche a retentit.

    Mon grand-père s'est aussitôt levé,

    Le passeur de Saint Lunaire ... !!!

    ignorant les suppliques de ma grand-mère lui enjoignant de ne pas aller risquer sa santé pour des gens assez fous pour être dehors par un temps pareil.

    Je vous l'ai dit, son métier c'était sa vie, sa religion. C'était pécher que ne pas répondre à l'appel. Il est sorti. Mon père se rappelait que la soirée avait été longue pour sa mère et lui, à attendre le retour de mon grand-père. 

    A demain pour la fin

    « Blagounettes du lundi ... !!! Blagounettes du mardi ... !!! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    30
    Mardi 19 Mai 2015 à 19:58

    Un dur métier à une époque où les hommes aimaient le travail bien fait. Bisous Zaza je file lire la suite

    29
    Mardi 19 Mai 2015 à 00:06
    Roguidine

    Bonsoir Zaza,

    quel suspense !!! tu en mets de choses impressionnantes !!

    histoires de la Bretagne  à suivre !!!

    bon mardi, bises

    28
    Lundi 18 Mai 2015 à 22:08

    Je reviens demain pour la suite,bisous bonne nuit

    27
    Lundi 18 Mai 2015 à 21:54
    rené jeanine

    bonsoir chere Zaza, passionnante ton histoire, l'inquiétude est au rendez vous, je sens que le grand père va avoir des problèmes!! la suite merci, et grosses bises

    26
    Lundi 18 Mai 2015 à 21:02

    Je passe vite, bien joli

    A bientôt

    25
    Lundi 18 Mai 2015 à 20:56

    AH déjà la peur qui s'installe ou vas-tu nous emmener !!!!!!!!!!  tes histoires devraient être publiées   

    Je viens tard mais que veux-tu deux retraitées ensemble ............ le temps passe trop vite ,en plus il a fait beau , j' ai  servi de répétitrice  à Henriette ; nous avions squatté un banc au Ventous, pour la pièce de théâtre qu'elle jouera fin juin et  je lui  ai donné la réplique , des fous-rires bref une excellente journée   excuses le copié -collé , mais nous sortons ce soir hihihihi   bises et bonne semaine

    24
    Lundi 18 Mai 2015 à 19:07

    C'est drôlement  joli ce que nous raconte !( y a du talent là-dessous )

    Biz et bonne soirée !

    23
    Lundi 18 Mai 2015 à 16:32
    renee

    une belle histoire qui j'espère ne fini pas mal......................tu l'aime ta Bretagne ça se sent. Bisesssss

    22
    Lundi 18 Mai 2015 à 16:25

    Bisous du début de semaine joyeux et ensoleillé  ma chère Zaza et salut à tout ton petit monde Bretagne, pays de légendes où la réalité rejoint l'irréel les soirs de brume et de gros temps.

    Je me souviens qu'il y a fort longtemps j'avais vu un film sur un passeur sur le Rhône; il avait deux cordes et une barque et aussi un bac qui pouvait passer une charrette et un cheval, il poussait sur sa gaffe et quand il y avait trop de fond il tirait sur la corde; parfois il avait un aide et c'était pittoresque, mais dangereux... 

       

    21
    Lundi 18 Mai 2015 à 16:08

    Ah Zaza voilà que sans le savoir tu ouvres un morceau de ma vie avec ce Passeur, heureusement qu'il a été là, d'ailleurs c'était une femme ... javais 8 ans et ma soeur 4 ans , elle est tombée dans la Dordogne et j'ai hurlé car je voyais son petit visage monter et descendre dans les tourbillons ...!je revois cette dame qui étai déjà de l'autre côté de la rivière revenir à grands coups de rames ... elle a pu saisir ma soeur par ses grands cheveux longs et la monter dans la barque ... mais depuis je n'ai jamais appris à nager car l'eau me fait très peur quant à ma soeur elle n'a aucun souvenir de cet accident ! Merci Zaza !!! de gros bisous ! 

    vivement demain pour la suite ...

    20
    Lundi 18 Mai 2015 à 16:06

    ce n'est pas gentil de nous faire languir jusque demain pour connaître la suite

    19
    Lundi 18 Mai 2015 à 14:29

    Le suspens est déjà là sur ce premier article, quel paysage ! tu sais bien choisir tes images, comme toujours et vivement demain !

    Gros bisous ma Zaza

    Annick

    18
    Lundi 18 Mai 2015 à 14:13

    on dirait mon vieux pêcheur que j'ai dessiné  il sera mis plus tard qui est mis sur ton article sur ta dernière photo

    bisous

    17
    Lundi 18 Mai 2015 à 13:12

    Ton passeur me fait penser au passeur qui existait à la Roche Bernard et celui de Pornic aussi.

    aucune trace d'eux hormis sur quelques vieilles cartes postales

    bonne journée et à demain

    16
    monica breiz
    Lundi 18 Mai 2015 à 13:11
    Bonjour
    nous voila repartit vers une nouvelle histoire
    et chez nius vers du nouveau crachin alors que hier il fausait tres beau

    bon lundi pour toi

    bises zaz
    15
    Lundi 18 Mai 2015 à 12:25

    Comme toujours, tu nous entraînes dans une histoire dont on a hâte de connaître la suite... vivement demain !

    Bisous et douce journée Zaza.

    14
    Lundi 18 Mai 2015 à 12:10

    ....un dur métier à l'époque mais que pouvait-il faire d'autre?!

    J'attends la suite mais avec un peu d'appréhension...

    Bises de Mireille du sablon

    13
    Lundi 18 Mai 2015 à 11:53
    Féelaure

    Nous voilà partis dans un nouveau décor, à demain pour la suite :)

    Douce journée Zaza & bisous

    12
    Lundi 18 Mai 2015 à 11:32
    M'mamzelle Jeanne

    J'attends la suite avec impatience.. bien que je me doute d'une mauvaise rencontre pour ce pauvre grand père..J'ai eu le bonheur de connaître un peu cette magnifique région que j'adore !!
    A demain...

    11
    Lundi 18 Mai 2015 à 11:31

    bonjour Zaza , superbe ton article  , un bel hommage à ces passeur !  et de bonne phrases humour  , oui il pleut  on ne voit pas l'autre coté  lol lol   et  photos  et  souvenirs et +++

    merci gros bisous belle journée A+

    10
    Lundi 18 Mai 2015 à 11:04
    Claudine/canelle

    Bonjour zaza 

    Tu nous emmènes encore bien loin ..j'adore 

    à demain pour la suite 

    Bises 

    PS boite Yahoo piratée ne pas ouvrir mail venant de cette boite 

    Désolée pour le derangement 

    9
    Lundi 18 Mai 2015 à 10:55
    loulou le filou

    J'attends la suite ! cool

    8
    Lundi 18 Mai 2015 à 10:24

    Anatole fut une de mes lectures mais la civilisation (routes et industrie...tv... ) ont beaucoup esquinté le paysage ! heureux de le retrouver @ +

    7
    Lundi 18 Mai 2015 à 09:53

    Bonjour Zaza !

    Je passerais sans faute demain pour lire la suite !

    … Même si la cloche ne sonne pas !

    Bonne journée !

    Rotpier

                     http://rotpier.over-blog.com

     

     

    6
    Lundi 18 Mai 2015 à 09:49
    francinea

    Bonjour, suspense, que va t-il lui arriver, par ce mauvais temps? je te souhaite une bonne journée bisous Francine

    5
    Lundi 18 Mai 2015 à 09:46

    coucou

    encore des clusters fête des mères

    bonne journée

    bisousssssssssss

    4
    Lundi 18 Mai 2015 à 09:28

    J'aime bien ce style  et le dicton sur la pluie;il y a de l'humour  !

    Mais je sens qu'il va se passer quelque chose de grave! Bonne semaine; Bisous

    3
    Lundi 18 Mai 2015 à 08:55

    Jolie cette histoire de ta région !!!  bon lundi Zaza, gros bisous Rozy

    2
    Lundi 18 Mai 2015 à 07:40

    très en retard ce matin j'essaierai de passer dans la soirée pour te lire...doux lundi

    1
    Lundi 18 Mai 2015 à 07:25

    salut

    j'ai fait la lecture de la journée

    c'est intéressant

    A demain pour la suite

    bon lundi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :